Conseils

Ce qui suit est destiné à vous communiquer les étapes de notre processus d’édition, et en conséquence, à vous aider à préparer les sélections d’images que vous nous envoyez.

  1. Ne vous limitez pas aux photographies descriptives, et n’hésitez pas à créer des images conceptuelles, qui se réfèrent à des abstractions ou à des idées élaborées. Un verre de jus d’orange peut évoquer le concept de soif, mais l’image de ce verre sera bien plus frappante si elle permet de mettre en avant l’idée de « solution à la soif », telle que les images souvent utilisées dans la publicité. Pour produire des images vraiment commercialisables, il est nécessaire de comprendre le sens de l’image « conceptuelle ».

  2. Tenez-vous au courant des évolutions du marché, et tenez compte de ces évolutions dans vos sélections. Restez informé des tendances et des modes. Faites une consommation abondante de magazines et de télévision. N’hésitez pas à feuilleter tous les magazines, étrangers y compris, qui vous passent sous la main, et analysez les publicités télévisées. Laissez reposer, photographiez, et envoyez-nous le résultat.

  3. N’oubliez pas que la photographie est un art vivant ! Les appareils photo, les programmes informatiques, et tous les progrès de la photographie numérique, sont de simples outils de travail. Nous encourageons les photographes à passer moins de temps devant leur ordinateur, et plus de temps derrière leur objectif.

  4. Des photos en portrait, s’il vous plaît ! Selon notre estimation, 70 % des images produites par nos partenaires photographes sont en format paysage, une prédisposition naturelle puisque nos yeux voient le monde horizontalement et que nous avons donc une attirance pour les photos horizontales. Mais la plupart des publications sont verticales. Prendre des images en portrait requiert beaucoup plus de détermination et d’efforts, mais le besoin exprimé pour ces images en photographie d’illustration est plus fort, et souvent la demande ne rencontre pas l’offre correspondante. En réalisant simplement une image verticale et une image horizontale de vos sujets, vous avez la possibilité d’augmenter de manière significative la proportion de vos photos qui sont sélectionnées, et donc vos chances de les commercialiser.

  5. Vous réalisez des expériences photographiques ? Envoyez-les-nous ! C’est exactement ce qu’un photographe professionnel recherchant l’attention du marché doit faire. Qu’il s’agisse d’expérimentations techniques, de lumière, de couleurs, d’objectifs, etc… Ne laissez pas de côté vos expérimentations. Vous avez la possibilité de faire ressortir vos images.

  6. Photographiez et éditez avec le sens de l’humour ! Montrez-nous votre œil le plus analytique. Etre un photographe, ce n’est pas seulement réagir aux besoins des clients : c’est avant tout un outil d’une grande puissance, qui vous permet de capter la réalité qui vous entoure sous les angles les plus inattendus. Nous ne voulons pas seulement voir vos idées, vos expériences, et votre compétence technique ; nous voulons aussi voir votre sens de l’humour. N’hésitez pas à nous surprendre !

  7. Evitez de nous envoyer de multiples versions d’une même idée. Donnez-nous plutôt celle en laquelle vous croyez. Une très bonne idée est souvent unique, donc changer les couleurs, déformer l’image, etc. ne changeront rien au fait qu’il s’agit toujours de la même idée, gâchée (dans la plupart des cas) par des manipulations excessives.

  8. Ne nous envoyez pas des copies d’images qui ont déjà été vendues. Il est mieux de créer de nouvelles images vraiment commercialisables que d’essayer de répéter des images anciennes. Regardez devant vous, jamais derrière vous. Le processus créatif peut être douloureux, car il est difficile de produire de nouvelles idées. Elles naissent en réaction à un stimulus externe que nous ne recevons pas continuellement. C’est particulièrement le cas lorsque nous ne changeons pas d’environnement… alors sortez et cherchez l’inspiration !

  9. Changez la manière dont vous shootez et éditez. Même si vous rencontrez un grand succès avec votre style photographique actuel, ne craignez pas d’introduire autant de changements que possible. Ne croyez pas que vous n’avez pas de raison de changer votre style simplement parce que vous rencontrez du succès, et gagnez bien, avec votre style actuel. Le marché sur lequel vos images sont commercialisées est dynamique, changeant, et réclame sans cesse de nouvelles tendances. Même s’il paraît statique un temps, ne vous y trompez pas : les évolutions du marché sont lentes et se remarquent à peine.Si vous n’évoluez pas vous-même, vous serez rattrapé tôt ou tard par ce phénomène et aurez les pires difficultés à revenir à vos niveaux de ventes antérieurs.

  10. Soyez « symbolique ». Un symbole est un élément de communication destiné à représenter un endroit, une personne, une idée. Les exemples sont multiples : une image d’une poignée de mains symbolise un accord, un pacte ; un compas symbolise la raison dans la décision ; la tour Eiffel en flou la nuit, ou un panneau urbain sur la 5e Avenue à New York expriment en une image l’idée de la ville bien mieux que de nombreux mots. Le même raisonnement s’applique aux personnes. N’ignorez pas les détails, qui sont les symboles de la réalité qui nous entoure. Trouvez-les ! Photographiez-les ! Envoyez-les-nous !